Le SAPIG

Le Syndicat des Agences de Presse d’Informations Générales (SAPIG) regroupe 42 entreprises – dont deux membres associés – qui représentent 80% du chiffre d’affaires des agences de presse écrite. Leur vecteur d’information originel est le texte, mais l’évolution des métiers en a fait de véritables agences multimédias : elles pratiquent le son et la vidéo comme l’infographie, et leurs clients sont partout : presse écrite, radio, télévision, Internet…

Le SAPIG rassemble des multinationales mais aussi des agences spécialisées cultivant un traitement de l’information particulier, voire unique. A ce titre, le syndicat est vraiment représentatif du métier d’agencier.
Les grandes agences sont incontournables : elles assurent la veille internationale et une présence effective sur tous les terrains où se fait l’information. Toutefois, elles ne peuvent pas toujours apporter aux médias les informations spécialisées, sur mesure ou de proximité, dont ils ont besoin : agriculture, santé, sciences, immobilier, actualité financière , loisirs, culture, bien-être, consommation, sports, hippisme…

Les agences spécialisées remplissent ces missions. Elles sont donc tout aussi essentielles à la diversité de l’information. Installées partout en France, elles alimentent la presse régionale et départementale, quotidienne et hebdomadaire, généraliste et professionnelle en informations très ciblées. Certaines proposent également des pages spécialisées, des dossiers, enquêtes clés en main, la conception et la rédaction de suppléments thématiques. Elles peuvent aussi améliorer la présence en régions de grands titres nationaux. D’autres enfin, assurent régulièrement la correspondance de titres parisiens ou spécialisés : économie régionale, actualité sociale, industrie textile, environnement, recherche, vie des collectivités.

Indépendantes, responsables des contenus qu’elles diffusent, les agences de presse répondent à une mission d’intérêt général. Elles offrent des solutions intégrées et une véritable sécurité éditoriale aux éditeurs, aux politiques, au monde de l’éducation notamment. Elles emploient exclusivement des journalistes professionnels astreints à une éthique et une déontologie rigoureuses. A ce titre, elles garantissent leurs publics contre les risques liés à l’amateurisme ou aux dérives déontologiques. La profession de journaliste en effet, ne peut se confondre avec celle du communicant. Elle est encadrée de principes et règles éthiques stricts. Le sérieux de l’enquête, la vérification et le croisement systématiques des sources constituent le fondement du métier : rechercher, vérifier, situer une information dans son contexte, hiérarchiser, mettre en forme, commenter… autant de préalables à une information de qualité.

Les représentants du SAPIG sont actifs dans tous les domaines qui gouvernent l’exercice de la profession et son devenir :

  • Il compte 4 représentants (2 titulaires et 2 suppléants) dans la Section « Agences » de la Commission paritaire des Publications et Agences de Presse (CPPAP). Ils participent aux enquêtes et procédures d’agrément des agences de presse, ainsi qu’à l’ensemble des travaux de la Commission : doctrine professionnelle, réforme du statut des agences de Presse, évolutions juridiques et économiques…
  • L’un de ses membres siège au Comité de Liaison de la Presse
  • Le syndicat est également présent au Conseil pédagogique des principales écoles de journalisme reconnues par la profession :
  • Il est impliqué enfin, dans le suivi des grands dossiers sociaux de la profession grâce à ses représentants auprès de l’AFDAS – organisme paritaire collecteur agréé en charge de la formation professionnelle – et au Conseil d’administration d’AUDIENS, mutuelle de la presse, du spectacle et de la communication.

Bureau du syndicat :
Président: Pierre Doncieux (Relaxnews)
Vice-présidents: Christophe Héral (IDIX Média) – Bruno Vial (AEF) – Max Armanet (Forum Média)
Trésorier : Marc Joanny (Reuters)
Trésorier adjoint : Vincent Charbonnier (Pleins Titres)
Secrétaire général: Pascal Laroche (Plurimédia)