Nos outils de travail

Les agences membre du SAPIG sont, stricto sensu, des agences dites ‘’de texte’’.  C’est-à-dire qu’elles se distinguent des agences ‘’photographiques’’ et des agences  ‘’télévisées’’ en ceci que leur outil premier est le mot.

 Le choix du mot juste, qui apporte dans le minimum de temps une information complète et intelligible, est donc une vertu cardinale de l’agencier.  Mais ce n’est pas (ou plus ?) tout à fait suffisant :

  • D’abord parce que le mot si bien choisi et ouvragé fut-il, n’a sa pleine valeur que s’il est utilisé au service d’une information contextuelle, qui apporte au lecteur ou à l’auditeur  tous les éléments nécessaires à sa bonne appropriation ;
  • Mais aussi parce que depuis des années, nos agences se sont ouvertes aux nouveaux moyens d’informer : le son, la vidéo, la photo, l’infographie désormais, font partie de nos outils quotidiens.  De plus en plus, les agences ‘’de texte’’ se plient au multimédia.

0409-NYC-Siège-Reuters-Monde-220x400Nos moyens de communication eux aussi, ont subi des évolutions profondes.  Il y a beau temps que les agenciers se sont affranchis de la communication filaire.  Les télex de l’après-guerre ont été remisés et sont aujourd’hui remplacés par les technologies numériques.  Les journalistes d’agence doivent donc maîtriser ces dernières, pour être en mesure de traiter une information depuis sa source, et pratiquement  jusqu’à sa diffusion sur les fils.

 Ainsi la vitesse de transmission d’une dépêche de 600 mots est-elle passée en 10 ans, de 3 minutes à… quelques secondes.

 Ces contraintes supplémentaires liées au progrès, font du journalisme d’agence une discipline particulièrement exigeante.  L’agencier en effet, doit concilier les impératifs du  ‘’temps réel’’ avec les pré-requis de la profession : respect de la déontologie et recoupement des sources, notamment… Car l’information ne doit pas perdre en rigueur et en qualité, ce qu’elle gagne en instantanéité ou en exhaustivité.